Problèmes de Boysenberry: En savoir plus sur les ravageurs et les maladies communs de Boysenberry

Problèmes de Boysenberry: En savoir plus sur les ravageurs et les maladies communs de Boysenberry

Les mûres de Boysen sont un mélange hybride de vigne riche en fibres et en vitamine C de framboises, de mûres et de mûres de Logan. Rustiques dans les zones 5 à 9, les mûres de Boysen sont consommées fraîches ou transformées en conserves. Lors de la culture de mûres de Boysen, un sol sableux bien drainé et un arrosage adéquat sont essentiels pour prévenir de nombreuses maladies fongiques courantes. En fait, les plantes de mûrier de Boysen sont si sensibles à un certain nombre de conditions fongiques que de nombreux jardiniers hésitent même à essayer de les cultiver. Dans cet article, nous examinerons de plus près les ravageurs et les maladies courants de la mûre de Boysen.

À propos des problèmes de Boysenberry

Autrefois plante de jardin populaire, les mûres de Boysen sont rarement cultivées dans les jardins familiaux aujourd'hui en raison de leur sensibilité aux maladies fongiques et à certains insectes ravageurs. Cependant, les maladies fongiques peuvent arriver à n'importe quelle plante.

Les problèmes fongiques avec les mûres de Boysen peuvent être évités grâce à des pratiques d'assainissement et d'irrigation appropriées. Fournir aux plantes une circulation d'air adéquate est l'une de ces pratiques. Donner aux plantes un peu d'espace supplémentaire et élaguer les vieilles cannes surpeuplées peut augmenter la circulation de l'air pour les plantes. Il est également important de nettoyer les débris et les mauvaises herbes du jardin, qui peuvent héberger des spores fongiques autour des plants de mûrier de Boysen.

De bonnes pratiques d'irrigation impliquent essentiellement d'arroser les plantes directement à leur zone racinaire, plutôt que d'arroser en hauteur. L'arrosage en hauteur peut provoquer des taches humides sur le feuillage auxquelles les spores fongiques peuvent facilement adhérer. L'arrosage en hauteur crée également plus de possibilités pour les agents pathogènes du sol de s'éclabousser sur les tissus végétaux. Un filet léger et doux directement au niveau de la zone racinaire est toujours préférable.

Il est également recommandé de ne pas planter de mûres de Boysen dans un site qui a abrité des tomates, des aubergines ou des pommes de terre au cours des 3 à 5 dernières années, car ces plantes peuvent avoir laissé des pathogènes pathogènes nocifs dans le sol.

Ravageurs et maladies communs de la mûre de Boysen

Voici quelques problèmes courants de Boysenberry:

L'anthracnose - Aussi appelé dépérissement de la canne, l'anthracnose est causé par le pathogène fongique Elsinoe veneta. Les symptômes peuvent d'abord être remarqués du printemps au début de l'été sous forme de petites taches violettes sur les nouvelles pousses ou de taches avec des marges violettes. Les taches grossiront, prendront une forme plus ovale et deviendront grises à mesure que la maladie progresse. Finalement, les cannes infectées mourront. L'utilisation de sprays fongiques dormants peut aider à prévenir cette maladie.

Rouille de la canne et des feuilles - Causé par le champignon Kuehneola uredinis, les symptômes de la rouille de la canne et de la rouille des feuilles apparaissent d'abord sous forme de petites pustules jaunes sur les tiges et le feuillage des plants de mûrier de Boysen et de leurs parents. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le feuillage deviendra très tacheté et les cannes se fissureront et se dessècheront. Le feuillage peut également se dessécher et devenir cassant. La rouille de la canne et des feuilles n'est pas une maladie systémique, elle n'affecte donc que les tiges et le feuillage, pas les fleurs ou les fruits. Les tiges et le feuillage infectés doivent être élagués et détruits.

Couronne Gall - Causée par une agrobactérie, la galle du collet est une maladie bactérienne courante chez les plants de mûrier de Boysen. Les symptômes sont de grosses galles ressemblant à des verrues sur les racines et la base des cannes. Si ceux-ci apparaissent, les plantes infectées doivent être déterrées et détruites immédiatement.

Maladie de Dryberry - Il existe en fait deux maladies communément appelées maladie de la mûre sèche chez les mûres de Boysen. Le premier est le mildiou commun, causé par le champignon Peronospera sparsa. Le second est également une maladie fongique causée par l'agent pathogène Rhizoctonia rubi. Les deux maladies font que les baies se ratatinent et se dessèchent soudainement. Les baies non mûres deviendront sèches et s'émietteront. Les cannes peuvent également présenter des taches nécrotiques. Les plantes infectées doivent être déterrées et détruites.

Rouille orange - La rouille orange peut être causée par deux agents pathogènes fongiques distincts Gymnoconia peckiana ou alors Kunkelia nitens. Au début, de petites taches jaunes peuvent apparaître des deux côtés du feuillage du mûrier de Boysen. Les taches sur la face inférieure du feuillage se développeront pour former des pustules de forme irrégulière. Lorsque les conditions sont réunies, ces pustules éclateront en libérant des spores orange. La rouille orange est une maladie systémique qui infecte la plante entière, bien que les symptômes n'apparaissent que sur le feuillage. Les plantes infectées ne produiront pas de fruits récoltables. Les plantes à rouille orange doivent être déterrées et détruites.

Canne septorienne et tache des feuilles - Causé par le champignon Mycosphaerella rubi, la canne septorienne et la tache des feuilles sont très similaires à l'anthracnose du mûrier de Boysen. Les symptômes sont des taches au centre brun clair à bronzé. De minuscules taches noires peuvent également apparaître dans les plus grandes taches brunes à bronzées. Les fongicides à base de cuivre peuvent aider à contrôler cette maladie.

Certains problèmes d'insectes courants avec les mûres de Boysen sont:

  • Acariens des fruits rouges
  • Thrips
  • Vers gris
  • Horntails aux framboises
  • Tordeuses
  • Les aleurodes
  • Pucerons
  • Foreurs de canne

Cette publication fournit des informations générales sur la culture de légumes dans les jardins potagers au Nouveau-Mexique. Utilisez cette publication avec son compagnon, la circulaire 457-B, Zones de culture, variétés de cultures recommandées et informations sur la plantation et la récolte pour les potagers à domicile au Nouveau-Mexique (http://aces.nmsu.edu/pubs/_circulars/CR457B/welcome.html). La circulaire 457-B comprend une carte montrant les zones de croissance du Nouveau-Mexique, ainsi qu'un tableau fournissant des recommandations sur les variétés de cultures, les dates de plantation recommandées, les jours de récolte, les instructions de plantation et les informations sur le rendement.


Type de baies que vous ne devriez jamais donner à vos chiens

Vous devez savoir lesquels de ces fruits ne conviennent pas aux chiens. Les baies non sûres pour les chiens contiennent généralement des substances qui provoquent des effets indésirables. Lisez la liste ci-dessous pour savoir quelles baies vous devriez éviter de donner à votre animal de compagnie.

Baies de houx

Plante appartenant à la famille des plantes à fleurs Aquifoliaceae et compte 400 à 600 espèces de son type. La plante est un grimpeur, un arbre ou un arbuste en forme et elle est répandue dans les régions subtropicales et tempérées. Les feuilles sont brillantes et simples avec une marge épineuse. Le fruit du houx est de couleur rouge à brune ou noire. La baie de houx a également une couleur verte et jaune bien que ces couleurs soient rares. Ce fruit ne mûrit qu'en hiver. Le houx peut être une plante envahissante car il évince les autres espèces indigènes de plantes.

Vous reconnaîtrez facilement le houx puisqu'il s'agit d'un décor de vacances à Noël. Ses baies, cependant, sont toxiques pour les humains et les chiens. Les baies de houx contiennent des substances comme les cyanogènes, les saponines et les méthylxanthines qui peuvent provoquer des vomissements et de la diarrhée. L'ingestion de ses feuilles peut également causer des blessures internes en raison de ses feuilles épineuses.

Baies de genièvre

La baie de genièvre, malgré son nom, n'est pas une vraie baie. Le fruit ressemble plus à un cône de graine et diverses espèces de genévriers produisent ce fruit. Le cône a des écailles charnues qui fusionnent, lui donnant ainsi son aspect de baie. Les civilisations anciennes comme les Égyptiens, les Grecs et les Romains ont tendance à utiliser la baie de genièvre comme médicaments. Pour les Romains, ils utilisaient le fruit comme substitut du poivre long et du poivre noir. Les cuisiniers européens ont également des baies de genièvre comme ingrédient dans leur cuisine.

Le fruit est bon pour différentes cuissons, mais le Juniperus Sabina l'espèce est toxique en raison de ses composés toxiques comme l'huile éthérée. Si votre chien consomme trop de baies de genièvre, cela peut être malsain pour son corps. Les effets néfastes du fruit comprennent:

  • Hypoglycémie ou faible taux de sucre dans le sang
  • Problèmes avec les reins
  • Saisies

Baneberries

S'il y a une plante dont les fruits sont incontestablement toxiques, ce serait le baneberry. Il prospère dans des endroits aux climats tempérés comme l'Amérique du Nord. Les myrtilles font partie des espèces de plantes de la famille des renonculacées. Certaines espèces poussent en Amérique du Nord comme des plantes sauvages, tandis que d'autres sont indigènes en Europe. Les fruits ont un aspect blanc ou rouge brillant tandis que les feuilles des myrtilles ont des bords dentelés.

Le mot «bani» qui en vieux norrois signifie slayer et qui se traduit par «bane» en anglais, et il y a une bonne raison pour laquelle le fruit a le mot «bane». Le fruit contient des composés de glucoside et de renoncule qui provoquent des intoxications. De plus, le Baneberry a un goût amer pour la langue et a un haut niveau d’acidité qui peut irriter la bouche et la gorge. Il faut au moins aussi peu que six myrtilles pour être mortelle pour une personne ou un chien. Certains signes d'empoisonnement aux Baneberry sont:

  • Symptômes neurovasculaires et cardiovasculaires bien que ces deux soient rares
  • Hématurie ou présence de sang dans l’urine d’un chien
  • Cloques ou irritation cutanée

Poke de baies

Cette plante pousse exclusivement aux États-Unis, en particulier dans le Midwest, la côte du Golfe et l'est de l'Amérique du Nord. Les baies de poke sont des fruits de la plante de pokeweed. La plante a une grande racine pivotante blanche avec des feuilles simples qui poussent sur des tiges violacées ou vertes à rouges. Les baies sont violettes ou noires et les fleurs de la plante vont du vert au blanc. Pokeweed pousse à l'état sauvage dans les pâturages, les zones qui ont été récemment défrichées, les habitats de bordure comme les clôtures, les terrains vagues et les ouvertures forestières. Aucun agriculteur ne cultive cette plante en raison de sa toxicité pour les humains et les animaux. De même, les pokeberries sont une espèce nuisible. D'autre part, ce fruit reste comestible pour les oiseaux chanteurs comme le moqueur brun, le catbird gris, le cardinal nordique, le moqueur nordique et d'autres espèces qui ne sont pas affectées par ses toxines.

L'ingestion des pokeberries peut être mortelle pour un chien. Cependant, il existe des signes avant-coureurs ou des symptômes indiquant que votre animal en a peut-être ingéré une partie. Quelques exemples de symptômes sont:

  • Hypotension ou pression artérielle basse
  • Inflammation de l'estomac et de l'intestin
  • Diarrhée et selles sanglantes

Baies de gui

Le gui est une plante très familière car c'est une décoration courante pendant la période de Noël. Le gui est le nom commun des plantes qui obligent à la nature hémiparasitique.

Ces plantes se fixent à un arbuste ou à un arbre via leurs branches, dont la plante absorbe ensuite les nutriments et l'eau de son hôte. Les gui européens ont des baies cireuses blanches qui se regroupent en deux ou six tandis que les feuilles sont ovales, persistantes et lisses sur leurs bords. Le gui oriental de l'Amérique du Nord ressemble au type européen, mais sa grappe de baies est de 10 ou plus et ses feuilles sont plus larges et plus courtes.

Les baies de gui contiennent des lectines, des polysaccharides et des alcaloïdes, qui sont tous nocifs pour les organes internes des chiens. L'ingestion de grandes quantités de baies de gui peut causer:

  • Irritation gastro-intestinale entraînant une bave, des vomissements, des douleurs abdominales et de la diarrhée
  • Fréquence cardiaque anormale soudaine et hypotension
  • Ataxie ou marche ivre accompagnée de convulsions.


VI. Raisins

La culture du raisin dans les jardins potagers de la Caroline du Nord peut être difficile, mais aussi enrichissante et savoureuse. Une sélection rigoureuse de cultivars bien adaptés à vos conditions spécifiques du sol et à votre climat garantit le succès. Les raisins à grappes se comportent bien dans les montagnes NC Piémont et NC, tandis que la plaine côtière NC peut supporter des raisins muscadine. Une vigne peut produire jusqu'à 10 livres de fruits. Bien que les vignes soient auto-fertile, la plantation de plusieurs cultivars prolonge votre saison de récolte (figures 14–28).

Parties d'un vigne

Tronc - la principale partie boisée vivace de la vigne.

Bourgeons - les renflements coniques trouvés à chaque nœud sur les pousses et les cannes.

Tirs - la croissance de la saison en cours à mesure qu'ils mûrissent, ils sont appelés cannes.

Cannes - les pousses matures de la saison en cours ou la croissance dormante de la saison précédente qui ont cinq nœuds ou plus.

Bras ou cordons - la partie pérenne horizontale de la vigne le long de laquelle les éperons fructifères sont répartis.

Renouvellement éperons - cannes taillées à deux ou trois bourgeons les cannes de ces éperons sont sélectionnées pour la production de fruits la saison suivante lorsque les vignes sont taillées en canne.

Raisins en grappe et à vin

Les raisins à grappes sont l'un des fruits les plus difficiles à cultiver en Caroline du Nord en raison de leur vulnérabilité aux maladies. Ils ont également des exigences de sol très spécifiques. Le succès dépend de l'attention portée aux détails de la sélection des cultivars et des porte-greffes, de la gestion et de l'amendement des sols, de la formation, de l'élagage et en particulier de la lutte contre les ravageurs et les maladies. Tous les raisins à grappes sont autofertiles et peuvent être plantés seuls ou avec d'autres cultivars

Sélection de cultivars

Grappes de raisins: Il existe trois types de base de raisins à grappes cultivés en Caroline du Nord. Les raisins à grappes américains produisent de petites grappes avec de grosses baies et ont des rendements modérés, une bonne résistance aux maladies et une résistance au froid. Ils poussent mieux dans les basses altitudes des montagnes NC et du piémont NC. Dans la plaine côtière NC, Maladies de Piercee tue ou raccourcit l'espérance de vie des raisins à grappes. Certains des nouveaux cultivars sont sans pépins pour la consommation fraîche, mais ils sont également sensibles à Maladie de Pierce. La plupart des raisins américains sont cultivés sur leurs propres racines, bien qu'ils puissent bénéficier d'une greffe sur porte-greffe. Les raisins à grappes énumérés dans le tableau 14–9 sont les plus appropriés pour la culture dans le piémont NC et dans l'ouest de la Caroline du Nord. Six vignes devraient fournir suffisamment de fruits pour la plupart des familles. Une vigne mature peut donner 10 à 20 livres ou plus de fruits frais. Les raisins de table de début de saison commencent à mûrir au milieu de l'été.

Tableau 14–9. Recommandations de raisins à grappes américains pour la Caroline du Nord a (ces cultivars conviennent à la production domestique dans le piémont et les montagnes de la Caroline du Nord).

Cultivar Saison Couleur Taille des baies Meilleure utilisation b Peau commentaires
Catawba En retard rouge Moyen F, J, W Slipskin Peau épaisse de raisin tout usage épépinée
Concorde Début - Milieu Noir Moyen F, J Slipskin Mûrit de manière inégale dans la grappe dans les climats chauds à chauds à peau épaisse semée
Delaware Milieu rouge Petit F, J, W Slipskin Excellente qualité de vin pour type américain bonne saveur peau épaisse épépinée
Foi Tôt Bleu Moyen F Antidérapant Des traces de graines sans pépins mais occasionnelles peuvent être trouvées.
Reconnaissance Mi-tard blanc Moyen F Antidérapant Peau exceptionnellement fine sans pépins grappes très serrées Blessures occasionnelles en hiver
Espoir Milieu blanc Petit moyen F Antidérapant Peau fine sans pépins Légères craquelures de fruits après la pluie de grappes serrées
Joie Tôt Bleu Petit moyen F Antidérapant Peau la plus fine sans pépins des cultivars de l'Université de l'Arkansas à texture douce
Jupiter Très tôt Bleu Grande F Antidérapant Semi-croustillant sans pépins avec quelques petites traces de graines molles
Mars Tôt Bleu Moyen F Slipskin Peau épaisse sans pépins avec des traces de graines occasionnelles très résistantes à l'hiver
Neptune Début-milieu blanc Moyen F Antidérapant Sans pépins, bien que des traces de graines molles puissent être trouvées
Niagara Milieu blanc Moyen F, J Slipskin Récoltez tôt si une réduction du caractère foxy (odeur / saveur de moisi) est souhaitée.
Norton En retard Noir Moyen W Slipskin Grappes de fruits très acides et à pH élevé, très vigoureuses également connues sous le nom de Cynthiana
Dépendance Tôt Rose Moyen F Slipskin Les cultivars les plus rustiques de l'Université de l'Arkansas sans pépins ni traces de graines sensibles à la fissuration des fruits avec la pluie près de la maturité
Saturne Tôt rouge Moyen F Antidérapant Texture croustillante moyennement rustique sans pépins mais de petites traces de graines observées
Sunbelt Début-milieu Bleu Grande F, J Slipskin Caractéristiques surnommées «Southern Concord» très comparables aux raisins Concord, cependant, il est plus adapté au temps chaud et mûrit plus uniformément que Concord à peau épaisse.
Vénus Très tôt Bleu Moyen F Slipskin Traces de graines souvent visibles
a Pour une production réussie, tous ces cultivars auront besoin d'un programme régulier de lutte contre les maladies fongiques et les insectes.
b F = fruits frais, J = jus, confitures, gelée, W = vin

Raisins de vin: Les raisins européens ou Vitis vinifera sont des raisins de type vin. V. vinifera ont une faible résistance aux maladies et une plus faible tolérance au froid que la plupart des raisins à grappes américains. Cépages hybrides à grappes issus de croisements de V. vinifera et les cultivars amérindiens sont connus sous le nom d'hybrides franco-américains. Beaucoup de ces cultivars hybrides sont plus résistants aux maladies courantes du raisin que le pur V. vinifera cultivars. Ils sont principalement élevés pour la vinification. V. vinifera et les hybrides franco-américains nécessitent des pratiques culturales très intensives et doivent être greffés sur porte-greffe (Couderc 3309, 101-14 MGT, Riparia Gloire). Les deux types nécessitent une pulvérisation fréquente et prudente contre les maladies et les insectes ravageurs. La maturation commence à la fin de l'été et se poursuit à l'automne selon la variété.

V. vinifera et les hybrides franco-américains sont très sensibles aux Maladie de Pierce. Les raisins de cuve qui conviennent à la culture dans le piémont NC et les montagnes NC sont énumérés dans le tableau 14–10.

Tableau 14–10. Recommandations de raisins de cuve pour la Caroline du Nord a (ces cultivars conviennent à la production domestique dans le piémont et les montagnes du NC).

Cultivar Saison Couleur Taille des baies Peau commentaires
Hybrides franco-américains
Chambourcin En retard Bleu Petit Antidérapant Le vin peut avoir des saveurs herbacées si les fruits sont mûrs ou avec de mauvaises techniques de vinification sinon, une excellente qualité de vin froid tendre plus résistant aux maladies que les cultivars européens
Chardonel Début-milieu blanc Petit Antidérapant Excellente saveur de qualité du vin similaire au Chardonnay a une sensibilité aux maladies similaire à celle du Chardonnay
Seyval En retard blanc Petit Antidérapant Une bonne réduction des récoltes de vin est nécessaire pour obtenir une bonne qualité
Traminette Début-milieu Du blanc au rose Petit Antidérapant Arôme de fruit et de vin similaire au Gewürztraminer («épicé») plus résistant aux maladies que son parent Gewürztraminer, mais toujours sensible au mildiou
Raisins de vin européens (Vitis vinifera L.) b
Cabernet Sauvignon Très tard Bleu Petit Antidérapant Le vin peut être herbacé si la croissance végétative n'est pas contrôlée
Chardonnay Début-milieu blanc Petit Antidérapant Débourrement précoce, problèmes de gel très sensibles aux maladies foliaires excellente qualité du vin
Cabernet Franc Milieu Bleu Petit Antidérapant Plus performant que le cabernet sauvignon
a Pour une production réussie, tous ces cultivars auront besoin d'un programme de lutte très régulier contre les maladies fongiques et les insectes.
b Ceci est une petite sélection des centaines de cultivars de raisin européens disponibles. Il existe d'autres cultivars qui sont cultivés en Caroline du Nord avec des degrés de succès variables.

Plantez des vignes à la fin de l'hiver et au début du printemps. Les plantes vigoureuses d'un an sont les meilleures. Les plantes âgées de deux ans coûtent plus cher et ne commencent pas à produire plus tôt que les plantes âgées d'un an. Réglez les raisins en grappe de 5 pieds à 6 pieds l'un de l'autre. S'il y a suffisamment de vignes pour utiliser un tracteur, laissez des largeurs de rang suffisamment larges pour l'accueillir (environ 10 pieds de distance). Sinon, la largeur de ligne idéale n'est pas inférieure à un rapport 1: 1 de la largeur de la ligne à la hauteur de la canopée. Par exemple, si un treillis permet une hauteur de canopée de 6 pieds, le plus étroit de la rangée peut être de 6 pieds. Creusez un trou suffisamment grand pour permettre aux racines de s'étendre naturellement (la taille des racines n'est pas recommandée sauf pour enlever les racines endommagées). Plantez les vignes à la même profondeur ou légèrement plus profonde qu'elles ne poussaient en pépinière. Si la vigne est greffée, l'union du greffon doit être de 3 pouces à 4 pouces au-dessus de la ligne du sol. Ne placez pas de fumier ou d'engrais frais dans le trou. Tassez fermement le sol autour des racines et arrosez les plantes. Éliminez les poches d'air mais ne compactez pas le sol et ne noyez pas les racines.

Formation et élagage

Érigez le treillis avant la plantation ou dès que possible après la plantation (Figure 14–29). Utilisez des poteaux traités de 8 pieds de 3 pouces à 4 pouces de diamètre. Placez les poteaux à 2 pieds dans le sol et prévoyez deux vignes par panneau pour fournir un support adéquat pour les fruits et le feuillage d'une vigne mature dans un vent fort. Les poteaux d'extrémité doivent être espacés de 8 pieds, 3 pieds dans le sol et contreventés. Ce système de contreventement est couramment utilisé dans les clôtures. Indépendamment des espèces, 3 à 4 pieds de canopée sont nécessaires pour mûrir correctement les fruits et soutenir la vigne. Un treillis vertical de trois à cinq fils peut être utilisé pour V. vinifera et les cultivars hybrides franco-américains qui ont un port érigé. Le fil de fructification doit être à environ 40 pouces au-dessus du sol. Les fils de feuillage sont également espacés alternativement ou par paires à moins d'un pied du haut du poteau de treillis. Pour les cultivars hybrides américains et franco-américains avec un pendant port de croissance, un seul fil de fructification est nécessaire et aucun fil de feuillage n'est requis. Le fil doit être d'environ 5 pieds à 6 pieds au-dessus de la surface du sol pour offrir suffisamment de place pour un feuillage suffisant pour soutenir la culture et pour faciliter la gestion des mauvaises herbes sous la vigne. Utilisez du fil à haute résistance de calibre 9 ou 11 pour le fil de fructification étiré horizontalement sur des poteaux fermement fixés. Un fil galvanisé plus léger peut être utilisé pour la gestion du feuillage. Si vous utilisez des poteaux métalliques, ils doivent être des poteaux galvanisés à chaud.

Année 1. Au cours de la première saison, l'objectif principal de la croissance de la vigne est le développement d'un système racinaire sain. La gestion des mauvaises herbes autour de la vigne pendant la première saison de croissance est essentielle au développement d'une vigne productive et à longue durée de vie. Après avoir mis la vigne, taillez à deux ou trois tiges et coupez à deux bourgeons chacun (Figure 14–30). Au cours de la première saison de croissance, la vigne peut être maintenue debout en attachant sans serrer les pousses à un pieu d'entraînement. La plupart du travail de formation, cependant, est effectué au cours de la deuxième saison de croissance.

Pincer les pousses latérales vers la feuille qui pousse sur la pousse principale. Cela permet à la pousse principale de croître plus rapidement, ce qui permet peut-être d'économiser jusqu'à un an pour établir une vigne saine. Cependant, ne pincez pas les latéraux au niveau ou juste en dessous du fil de fructification, car ces latéraux fournissent les futurs cordons pour les vignes.

Pour un meilleur rendement, une meilleure qualité et une meilleure gestion des maladies, les raisins doivent être taillés chaque année. Une vigne stocke une quantité limitée de nourriture dans ses racines, son tronc et ses cannes pendant l'hiver. Au printemps, les réserves de nourriture sont dirigées vers les bourgeons pour la croissance des pousses. Si elles ne sont pas élaguées, ces réserves doivent être distribuées à de nombreux bourgeons. En conséquence, la vigne produit de nombreuses pousses faibles et de petites grappes de fruits mal mûrs. La taille réduit le nombre de bourgeons de sorte que les réserves de nourriture sont concentrées dans celles qui restent. Les raisins sont portés sur le bois de la saison en cours qui pousse à partir de bourgeons formés lors de la croissance de la saison dernière.

Année 2. L’objectif de la deuxième année de vie de la vigne est d’établir le bois permanent et de jeter les bases des structures fructifères de la vigne. Au printemps suivant la plantation, laissez une ou deux pousses pour former des troncs. Sur chaque futur tronc, laissez deux bourgeons. Sélectionnez les pousses les plus fortes de la saison de croissance précédente. Lorsque la nouvelle croissance commence et que les premières pousses de la tige à deux bourgeons atteignent 6 à 10 pouces de longueur, sélectionnez la ou les deux plus vigoureuses et élaguez les autres. Encore une fois, attachez doucement la pousse à un pieu d'entraînement (pieu de tomate ou de bambou).

Une fois que la pousse atteint la taille d'un crayon au niveau du fil de fructification, inclinez la pousse pour forcer les côtés. Au fur et à mesure que les nouvelles pousses commencent à pousser, soutenez leur croissance verticale aussi longtemps que possible. Cela permet une croissance plus forte et un remplissage plus rapide du fil de fructification (Figure 14–31). Le cas échéant, orienter les pousses latérales ou cordons horizontalement sur le fil de fructification avec un cordon dans chaque direction. Pour soutenir le cordon, au plus, bouclez la pousse 1,5 fois pour chaque 3 pieds linéaires de fil de fructification. Une fois que le cordon a rempli l'espace alloué, laissez la pointe de la pousse tomber sous le fil de fructification. Cela permet un débourrement plus uniforme des latéraux le long du cordon horizontal. Si la pousse tombe trop près du sol pour lutter contre les mauvaises herbes, il est temps de la ramener au fil de fructification. Laisser environ une largeur de main de séparation entre les cordons sur les vignes adjacentes. Retirez tout fruit qui pourrait se développer car il affaiblit la croissance végétative de la vigne. Le deuxième hiver, taillez les extrémités latérales en «éperons» à un bourgeon espacés d'environ une main de la largeur.

Année 3. Il y a maintenant une petite production de fruits sur des vignes qui ont rempli la surface de treillis allouée. Pour les pousses de 1 pied ou moins de long, retirez les fruits de cette pousse. Pour les pousses de plus de 1 pied de long et jusqu'à 2 pieds de long, laissez deux grappes sur cette pousse. Pour les pousses de plus de 2 pieds de longueur, laissez deux grappes sur ces pousses. Suivez cette règle de base pour la vie de la vigne afin de maintenir une santé à long terme. Les pousses doivent être espacées d'environ une largeur de main. Au troisième hiver, si la méthode choisie est la formation en cordon avec élagage des éperons, taillez à nouveau à deux bourgeons par canne.

Formation et taille de la canne longue

Certains cultivars réagissent mieux à la taille annuelle de la canne longue plutôt qu'au système de cordon et d'éperon. Il y a au moins deux raisons de tailler la canne plutôt que de tailler en cordon et d'éperonner le pruneau. Premièrement, le remplacement complet du bras de fructification chaque année peut réduire la pression de la maladie dans la canopée. Deuxièmement, certains cultivars n'ont pas de bourgeons de base fructueux (les bourgeons laissés lors de la taille normale des éperons). Pour ce système de formation, aucun cordon n'est établi. Chaque année, une nouvelle canne est posée en remplacement de la canne de l’année précédente (une dans chaque sens). Il devrait y avoir environ cinq bourgeons par pied et la canne devrait être assez longue pour remplir l'espace de treillis alloué. En plus du nouveau bois fructifère, un éperon de renouvellement à deux bourgeons est laissé à la tête de la vigne pour développer la canne fructifère pour l'année suivante. La taille de la canne doit être utilisée pour le raisin à grappes américain et certains cultivars de raisin de cuve européens.

Tirez

Une fois que les vignes européennes sont établies et produisent les pousses verticales du fil de fructification, les pousses doivent être nichées ou piégées entre les fils de feuillage. Cela soutient la canopée dans une configuration dressée, réduit la pression des insectes et des maladies et augmente la fécondité des bourgeons l'année suivante. Les pousses doivent être surmontées pendant la saison de croissance pour maintenir une longueur de 3 à 4 pieds des pousses afin de réduire l'ombrage. Une couche de feuille capture environ 90% de la lumière du soleil frappant la vigne. La canopée ne doit pas avoir plus de deux à trois feuilles de profondeur à travers la canopée.

Système de cordon à haut fil

Ce système est souvent utilisé avec des raisins à grappes américains et des hybrides franco-américains avec un port pendulaire. L'entraînement initial du tronc est le même que celui de la position de prise de vue verticale (VSP) treillis sauf qu'un coffre plus long est nécessaire. Avec le système à haut fil, cependant, les cordons sont formés le long du fil unique au sommet du treillis sans fils de capture de feuillage (figures 14–32, 14–33, 14–34). Le fil de fructification mesure environ 5 pieds ou 6 pieds de hauteur. Pour les raisins à grappes américains, les vignes peuvent être soit formées en cordon - et soit en éperon ou en canne taillée - soit en canne «dressées». Pour le premier scénario, que nous appellerons par simplicité élagage à canne courte, des cordons sont établis comme décrit pour le treillis VSP. Au cours de la troisième année et des années suivantes, cependant, plutôt que d'élaguer les positions de fructification permanentes en deux éperons de bourgeons, cinq à six tiges de bourgeons sont laissées à chaque position sur le cordon. Le nombre de ces courtes cannes restantes dépend de la vigueur annuelle de la vigne. Plus la vigne est vigoureuse, plus les cannes sont courtes et vice versa. Par exemple, une plante très faible peut avoir seulement 30 bourgeons sur six à huit tiges courtes à cinq boutons, tandis qu'une vigne très vigoureuse peut avoir 100 bourgeons sur 20 tiges courtes à cinq boutons. Pour le deuxième scénario, suivez la description de la taille de la canne longue sous VSP.

Fertilisation

Après la prise et juste avant le début de la croissance, appliquez ½ tasse (¼ livre) de 10-10-10 dans un cercle de 20 pouces autour de chaque vigne. Si la vigne pousse vigoureusement, aucun autre engrais n'est nécessaire. Si la croissance est faible, répétez chaque mois jusqu'à la mi-juillet. La deuxième année, le double des montants de la première année suit le même calendrier que pour la première année. Appliquez de l'engrais azoté avec parcimonie sur les vignes car il favorise une croissance végétative excessive, peut réduire la nouaison et favoriser les maladies foliaires et des fruits. Si les vignes se trouvent dans ou à proximité d'une pelouse en cours de fertilisation, il est probable que les vignes reçoivent déjà plus d'engrais que nécessaire pour une bonne santé de la vigne. Sur les vignes matures (5 ans ou plus), si les feuilles deviennent vert pâle et que la croissance des pousses et la production de fruits sont réduites, appliquer N en une application fractionnée de ½ tasse avant la floraison et ½ tasse après la floraison par pied. La fertilisation azotée peut ne pas être nécessaire chaque année. Continuez à surveiller le pH du sol et l'état de phosphore du sol autour de la vigne. S'il y a une rougeur marginale des feuilles en juillet, le phosphore du sol peut être limitant en raison de l'indisponibilité en raison du pH du sol ou d'une carence en phosphore dans le sol.

Gestion des mauvaises herbes

Pendant au moins les deux premières années, une zone de 1 pied à 2 pieds autour de chaque vigne doit être maintenue exempte de mauvaises herbes par binage ou avec un paillis épais (4 pouces à 6 pouces de profondeur). Le plastique noir est un matériau de paillage satisfaisant, mais il n'ajoute pas à la teneur en humus du sol. Lors de l'utilisation d'un paillis autre que du plastique noir, il faut prendre soin de maintenir le raccord du greffon à au moins 3 pouces à 4 pouces au-dessus du paillis ou de la ligne de sol pour éviter scion enracinement. Une fois établie, l'ombre de la vigne supprime la croissance des mauvaises herbes. Encore une fois, utilisez des paillis organiques avec discrétion car ils ajoutent de l'azote au sol. Les vignes utilisent de l'azote superflu pour produire beaucoup de croissance végétative et peuvent réduire la production de fruits.

Les herbicides chimiques recommandés peuvent également être utilisés pour la lutte contre les mauvaises herbes dans les raisins, mais le paillage est la pratique de gestion préférée. Certains types d'herbicides ne doivent pas être utilisés à proximité des raisins car les raisins sont très sensibles. N'utilisez pas la combinaison d'engrais et de désherbant sur les pelouses près d'une vigne. Le désherbant peut être ramassé par les racines du raisin et causer des dommages à la vigne. Les vapeurs d'herbicides peuvent également provoquer des symptômes foliaires sur les vignes. Évitez d'utiliser des herbicides après le milieu de l'été car le matériau est absorbé et déplacé dans le bois permanent. Les symptômes d'une telle absorption apparaîtront la saison de croissance suivante. Les vignes sont très sensibles au 2,4-D. Les herbicides systémiques ne doivent pas être utilisés après la mi-juillet.

Insectes et maladies

Les vignes à grappes nécessitent des pulvérisations fréquentes et approfondies pour éviter les maladies et les insectes, ce qui est particulièrement vrai pour les raisins de type vinicole. Les programmes de pulvérisation actuellement recommandés sont indiqués dans le Manuel des produits chimiques agricoles de Caroline du Nord.

Le goût acceptable est le principal critère d'utilisation de la table. En mûrissant, les raisins des cultivars de vigne noire perdent leur couleur rouge et ceux des cultivars de vigne blanche passent du vert au jaune doré. Les raisins mûrs deviennent mous et les graines brunissent. La détermination du moment de la récolte des raisins de cuve nécessite soit de l'expérience, soit un moyen de mesurer à la fois la teneur en sucre et en acide.

MUSCADINE VIGNES

Les vignes muscadines sont originaires du sud des États-Unis. Ils sont connus sous plusieurs noms communs, tels que les raisins bullace, scuppernong et renard. Scuppernong a été le premier cultivar de muscadine cultivé. Beaucoup de gens se réfèrent à tort à tous les raisins muscadins comme étant des scuppernong. Certains cultivars de vigne muscadine sont fleur parfaite (parties mâles et femelles dans une fleur), tandis que d'autres sont femelles et nécessitent un cultivar à fleurs parfaites pour la pollinisation. De nombreux raisins sauvages sont des vignes mâles et ne produisent pas de fruits.

Les raisins ont un arôme fruité ou musqué distinct, et le jus en lui-même est doux avec un goût et un arôme légers. Le fruit peut être utilisé pour faire du vin, des tartes et des gelées et pour manger frais de la vigne.

Les vignes muscadines sont bien adaptées à la plaine côtière du NC, où les températures tombent rarement en dessous de 10 o F. Des dommages considérables se produisent généralement lorsque les températures hivernales descendent en dessous de 0 ° F. Les muscadines ont un haut degré de tolérance aux insectes et aux maladies.

Les cultivars recommandés sont énumérés dans le tableau 14–11. The old traditional cultivars, ‘Scuppernong’ (bronze) and ‘Thomas’ (black), are the most widely known and asked for by the public. Some of the more hardy cultivars, such as ‘Magnolia’, ‘Carlos’ (Figure 14–35), and ‘Sterling’, survive northward to Virginia and westward to the foothills of the Blue Ridge Mountains.

All of the cultivars listed are perfect-flowered (have both male and female flower parts), so a single vine will produce fruit. Other available cultivars such as ‘Fry’, ‘Higgins’, ‘Scuppernong’, and ‘Jumbo’ have flowers with only female flower parts and must be planted near a perfect-flowered cultivar. ‘Southern Home’ is a new cultivar with attractive, unusual fig-shaped leaves. The fruit has a non-muscadine flavor and may be useful in home winemaking.

Table 14–11. Recommended muscadine grapevine cultivars (all recommended cultivars are perfect-flowered).

Cultivar Season Color Berry Size Stem Scar Use
Carlos Mid Bronze Medium Very dry Good fresh or for wine
Doreen Very late Bronze Medium Dry Good fresh or for wine
Magnolia Early Bronze Medium to large Wet Excellent fresh flavor wine and juice
Nesbitt Early Black Large Dry Good fresh poor wine color
Noble Early Black Small Wet Good fresh wine and juice
Regale Mid Black Medium Wet Good fresh wine and juice
Scarlett Mid Bronze-pink Very large Dry Good fresh
Southern Home Mid Black Medium Dry Hybrid, ornamental, home winemaking
Tara Early Bronze Very large Dry Good fresh
Triumph Early Bronze Large Dry Good fresh fair wine

Site Selection, Planting, andMaintenance

Plant grapevines in full sun. Fruit set and production is reduced if the vines are shaded for several hours each day during the growing season. Muscadine grapevines can survive and produce a crop on a wide range of soils as long as drainage is good. Plants are likely to die in locations where water stands for even short periods after heavy rains.

Soils with a hard, compacted layer below the surface should be avoided, as well as those high in organic matter. Active growth late in the growing season makes vines susceptible to winter injury on soils with more than 1% organic matter content. Apply and work in dolomitic lime at the rate recommended by the soil test to bring the pH to 6.0 before planting.

The best time to plant is late winter after the danger of freezing has passed. One-year-old container-­grown plants are preferred. Two-­year-old bare root plants are satisfactory. Keep the roots moist (not wet) until planted. Never allow the roots to dry or freeze. Plant at the same depth as or slightly deeper than the previous growing depth. Vines should be set 15 feet to 20 feet apart in the row. Distance between rows can depend on the equipment used for mowing, but they should be at least 10 feet apart.

Training Systems

Provide a space at least 12 feet to 14 feet long by 6 feet wide for each vine. Decide on the trellis system and complete the construction before planting. Many types of trellising are not practical for long-term management. For example, growing muscadine grapevines over a garden arch or a pergola can be aesthetically pleasing and provide shade. But if individual cordons are not maintained, management is likely to be difficult, neglect is likely, and fruit production declines.

A practical system allows for establishing permanent cordons (arms) that can be easily reached for the required annual pruning (Figure 14–36). This requires training the cordons to single strands of high tensile wire (number 12 is recommended). A single wire 5 feet to 6 feet above the ground is the easiest trellis to construct and maintain. Four-foot cross arms of 2-inch by 6-inch treated lumber can be attached to treated posts to support double wires. The double-wire system yields about 30% more than the single-wire system.

Muscadine training is the same as for bunch grapes (see above). Select the most vigorous shoot to become the main trunk remove all other shoots. A bamboo stake beside the plant is convenient for attaching the growing vine. Tie the shoot to the stake. Paper-covered wire ties that are wrapped around the vine and stake work well to avoid girdling, do not twist the ties. As the shoot grows it produces side shoots they should be removed to promote faster growth of the main trunk. When the vine is just below the top trellis wire, cut the growing tip to force lateral buds. Select four shoots to train down the wire to form the cordons. The goal should be to get the vine on the wire the first growing season and to full length in the second season. After the cordon has developed to full length, allow side shoots to develop on the cordon.

An unpruned muscadine vine can quickly become a tangled mess. Annual pruning is required to maintain productive vines. Late February or early March is the best time to prune. Remove any dead, damaged, or undesirable wood.

The current season's shoots bear the fruit. These shoots must arise from buds set on last season's growth. Shoots from older wood are nonproductive. Prune back the canes from the previous summer to spurs with three to four buds (4 inches to 6 inches long). The main cordon is left unpruned. After four to five years, the spurs need thinning. Spurs should be spaced about a hand-width apart. This thinning forces new spur growth. Also cut off shoots that arise along the main trunk. Vines that are pruned in late winter or early spring exude sap or "bleed." This is normal and does not harm the vines. If there is no sap flow, the vine is probably dead.

Fertilisation

Apply ¼ pound of 10-10-10 in an 18-inch circle around each vine after planting (late April to early May). Repeat every six weeks until early July. The second year, apply in early March, May, and July at double the first year's rate (or ½ pound per vine). On bearing vines, scatter 1 pound to 2 pounds of 10-10-10 uniformly under the vine (60 square feet to 120 square feet) in early to mid-March. Apply another pound in mid-June. If the average length of new vine growth exceeds 3 feet to 4 feet during the season, reduce the amount of fertilizer the following year by 20%. Continue adjusting the fertilizer rate until the desired vigor (based on vine length) is obtained. To minimize winter injury, do not apply any fertilizer after early July. Again, excessive nitrogent fertilizer leads to shaded, crowded canopies that result in reduced fruit production and increased insect and disease incidents.

Weed Managment

Keep an area 1 foot to 2 feet in diameter around each vine free of weeds by practicing shallow cultivation for the first two years. Avoid mulching materials such as compost or grass clippings that release nitrogen late in the season and cause increased susceptibility to winter damage. A coarse, non-­nitrogen-releasing mulch such as bark helps manage weeds and reduce moisture loss from the soil. Water during dry periods the first two years. After establishment, muscadine grapevines are quite drought-tolerant.

Muscadine grapes ripen in August through early October. Muscadine clusters are small compared to those of bunch grapes. Clusters ripen in the order they bloomed the first are the ones nearest the base of the shoot. Fully mature grapes will fall from the vines. Cultivars with a wet scar (end of grape attached to the vine) do not store well and should be used soon after harvest. Cultivars with a dry stem scar keep well for a week in the refrigerator.

Insects, Disease and Wildlife

Muscadine grapevines can often be grown successfully without insecticides or fungicides. Japanese beetles feed on the young shoot tips mid to late summer. If the vines are healthy, the beetles may have little impact on overall health and fruit ripening. Japanese beetle management is necessary in all species when vines are young to establish healthy, mature vines.

Selecting cultivars with some disease resistance, such as ‘Carlos’, ‘Nesbitt’ (Figures 14–37), ‘Noble’ (Figures 14–38), ‘Triumph’(Figures 14–39), and ‘Regale’, reduces the need for fungicide applications. See appendix C, “Diagnostic Tables,” for problems that are common to grapes.

Netting is required to protect the bunch grapes from birds (Figure 14–40). Turkeys eat fruit regardless of netting. Muscadines are less prone to bird damage. Raccoons and opossums eat all types of grapes. Deer eat vines and fruit, even in backyard situations. Rabbits sometimes eat young vines. Voles feed on the roots of grapevines and can be disguised by mulch. Monitor the vines reguarly for any evidence of root-feeding mammals. See chapter 20, “Wildlife,” for more information on protecting crops from wildlife.

Figure 14–28. There are many cultivars of grapes that can be grown successfully in North Carolina.


Voir la vidéo: TUTO Comment soigner la cloque du pêcher? Jardinerie Gamm vert