Estragon, semis, plantation, division, multiplication, entretien Notre site Web

Estragon, semis, plantation, division, multiplication, entretien Notre site Web

L’estragon, plante aromatique, condimentaire, herbacée à cultiver dans tous les jardins…

L’estragon forme un buisson qui peut atteindre 80cm. Ce petit arbuste à des cycles très visibles, car l’hiver, ses feuilles sèchent. Au printemps il retrouve progressivement son feuillage vert tendre.
Les feuilles fraiches ou séchées s’utilisent notamment dans la cuisine du sud et plus largement dans la cuisine, pour aromatiser un bouillon, une grillade, les sauces, les infusions…L’estragon, c’est tout bon !

Nom botanique

• Artemisia dracunlus Linné

Type de plante

Plante : arbuste
Feuillage : caduc (sèche l’hiver)
Type de plante : Plante vivace
• Rusticité : plante rustique
• Famille : astéracées asteraceae
• Port : arbuste qui peut atteindre 80 cm.

Particularité

• L’estragon est une plante aux propriétés antiseptiques antispasmodiques, apéritives, digestives…

Avantage au jardin

• Très facile à cultiver
• Facile à conserver en la faisant sécher pour une utilisation d’hiver.

Description

L’estragon forme un buisson fortement ramifié, facile à cultiver en pleine terre, comme en pot, sans difficulté notoire à condition que la plante bénéficie d’un sol drainé. Les feuilles sont allongées, fines et de couleur verte. ce sont elles qui sont utilisées en cuisine.

Quelle exposition pour l’estragon ?

• Exposition ensoleillée et chaude

Quel sol pour cultiver l’estragon :

• Si l’estragon n’a pas de besoin particulier, il faut absolument éviter les sols trop frais et aussi lourds.
• Dans l’idéal, privilégiez un sol plutôt léger et drainé.

Quand semer l’estragon ?

Semez l’estragon de février à mai :

• Semez sous abri chaud (à 18-20°C) de la fin de février à avril.
• Semez en pleine terre à partir de mi-mai, une fois les gelées définitivement passées.

Comment le semer ?

Pour le semis d’estragon de Russie, aérer la terre et aplanir le lit de semence. Tracer un léger sillon, semer les graines, recouvrir et tasser légèrement au râteau. Pour le semis d’estragon du Mexique, remplir la terrine d’un terreau spécial semis légèrement humide. Semer en ligne, arroser.

Semis sou abri chaud 18-20 C° :
• Semez en caissette (plaque pour semis) ou en petits godets.
• Utilisez un mélange terreau sable (25%) pour alléger la terre.
• Remplissez chaque logement du mélange terreau sable.
• Avec un crayon ou un doigt, faites un trou d’un centimètre de profondeur maximum.
• Placez les graines.
• Recouvrez les graines avec le terreau.
• Arrosez en pluie fine ou vaporisez.
• Vaporisez régulièrement jusqu’à la levée des semis.

Durée de Levée des graines ?

• La levée des graines d’estragon se fait en 2 semaines environ.
• Les plantules arriveront à maturité prêtes à être repiquer 6 à 8 semaines après les semis.

Quand planter l’estragon ?

• Au printemps, au mois d’avril ou mai, tout risque de gelée doit être écarté.

Comment planter l’estragon ?

En pleine terre, ou en pot :

• Retourner la terre sur la hauteur d’une demi-bêche.
• Bien briser les mottes, la terre doit être fine et plate
• Amendez la terre de terreau 30% en pleine terre, 50% en pot.
• Vous pouvez également ajouter du sable si la terre vous semble lourde.
• Placez les pieds d’estragon.
• Remplissez les trous avec le reste du mélange terreau.
• Tassez et arrosez.
• Ensuite arrosez seulement en cas de grande sécheresse.

L’info du jardinier :

L’estragon sèche pendant l’hiver pour repartir au printemps suivant. N’hésitez pas à récolter avant l’hiver et à conserver en faisant sécher les feuilles…

Comment diviser l’estragon ?

On peut diviser ou multiplier l’estragon de 3 méthodes, La division des touffes, le bouturage, le marcottage.

Division de la touffe :

• Déterrez un pied d’estragon, laissez la terre autour des racines.
• Avec une bêche, divisez la touffe. Chacune des parties récupérées doit posséder des racines bien sûr.
• Repiquez les plants divisés en les séparant d’au moins 50cm.

Division de l’estragon par bouturage :

• En été, cueillez quelques branches sur un pied d’estragon bien en forme.
• Sélectionnez des branches herbacées (tiges vertes) et ligneuse (bois) d’environ 10 bons centimètres.
• Plantez les dans un pot rempli de terre de plantation, laissez les à l’air libre
• Rentrez les pots pendant l’hiver.
• Plantez-les en pleine terre au printemps.

Division de l’estragon par marcotage :

• Au printemps, sélectionnez quelques tiges d’une quinzaines de centimètres.
• En pleine terre, à l’endroit de votre choix, creusez un trou d’environ 5 centimètres.
• Plantez les tiges au fond du trou dans le sens de la longueur.
• Les extrémités des tiges doivent dépasser.
• Comblez avec la terre du jardin.
• A l’automne, retirez délicatement les tiges de la terre et plantez-les à l’endroit définitif.

Quelle exposition ?

• Ensoleillée et chaude

La récolte ?

• Dès le printemps et l’été et en tout début d’automne.

Fertilisation de l’estragon.

• En début de printemps et à l’automne, ajoutez du compost à la base de la plante.

Entretien.

• Binage et sarclage
• Arrosage en cas de sécheresse.

Une astuce : pour une meilleure reprise au printemps suivant,
> Taillez les tiges à quelques centimètres du sol en fin d’automne.
> Butez légèrement avec de la terre du jardin ou bien du terreau.
> En cas de grand froid, paillez la souche ou recouvrez de feuilles mortes.

Comment conserver l’estragon ?

• Pendant l’hiver l’estragon sèche et perd totalement ou partiellement ses feuilles….
• Jusqu’à l’automne, allez récolter l’estragon sur son pied… Et puis,
• Lors de la taille d’automne, récupérez les branches et laissez-les sécher quelques jours.
• Séparez les feuilles, continuez le séchage si besoin ensuite…
• Placez les feuilles dans une boite hermétique, à portée de main…
• Vous pouvez les passer au moulin pour les réduire en poudre…
• Vous pouvez également, avec cette poudre produire un pesto original

Fiche rapide :

Résumé

Nom de l'article

Cultiver l'estragon au potager aromatique pour une cuisine des saveurs

Description

L'estragon est une plante aromatique fabuleuse avec ses saveurs délicates, si les semis ne sont toujours faciles, la plantation et l'entretien sont des plus simples, il devient alors facile d'en avoir pas loin de la cuisine, dans un pot ou en pleine terre... Et ça promet des recettes savoureuses..

Auteur

Nom de l'éditeur

jaime-jardiner.com

Logo de l'éditeur


Multiplication des plantes : bouturage, division.

Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : SEMPERVIVOPHILIA : Multiplication végétative Avant-propos La multiplication végétative des Joubarbes ne présente aucune difficulté, elle s'effectue toute seule ! C'est, en effet, un phénomène spontané, aussi bien en conditions naturelles qu'en culture, la multiplication en culture ne faisant que reproduire ou amplifier des mécanismes naturels. Sommaire :

Calendrier des boutures des fleurs et arbustes d’ornements Calendrier des travaux | 20/05/2014 Quand bouturer les plantes d’ornement ? Les bonnes périodes de bouturage pour près de 50 arbustes et fleurs : Bouturage d'un fuchsia. Tout savoir sur la multiplication des végétaux sur Deco “ Faites comme la nature, semez et multipliez vos plantes ! ” Si les raisons de multiplier les végétaux sont évidentes, le choix du procédé à mettre en œuvre l'est beaucoup moins. Tentons d'y voir un peu plus clair dans les moyens mis à notre disposition. Le semis

Semis de ginkgo La graine du Ginkgo biloba est récoltée dès sa chute de l'arbre. Elle est dépulpée et stratifiée à la chaleur pendant trois mois pour parfaire la maturation de l'embryon. La graine du ginkgo est recouverte d'un tégument, lui-même composé d'une couche interne dure et d'une couche externe charnue de couleur jaunâtre. Lorsqu'on mentionne qu'il faut dépulper la graine, on se réfère à sa couche externe.

Tout ce qu'il faut savoir sur le bouturage des plantes sur Deco “ Bouturer sans erreurs ” Chacun sait que bouturer (du vieux français bouter, pousser, germer) est une nécessité, pour tous les jardiniers en herbe ou confirmés, afin de conserver, rajeunir ou multiplier les plantes préférées du jardin ou de la maison. Rien de plus simple et de plus facile à mettre en œuvre, à condition de soigner quelques détails qui augmentent les chances de réussite. Le bouturage permet de reproduire une plante à partir d'un morceau de tige, de feuille ou de racine.

La multiplication végétative - Réviser une notion - SVT - 6e Pour obtenir des pommes de terre, le cultivateur ne sème pas de graines : il plante des tubercules de pomme de terre. Pour fleurir le jardin, l'horticulteur met en terre des bulbes de tulipe ou de jacinthe. Cette reproduction sans graine et sans spore est appelée multiplication végétative. C'est une reproduction asexuée qui se fait à partir d'un organe végétal (tige, bourgeon ou feuille). Certaines plantes peuvent se reproduire par multiplication végétative car des cellules végétales sont capables de reproduire un individu complet.

Le Gâteau aux cerises de la Forêt Noire Quel plus beau destin, pour une cerise, que de se retrouver plongée dans la crème d'un gâteau de la Forêt Noire, ou devenir le kirsch qui en imbibe le biscuit, et qui est l'âme véritable de cette incomparable pâtisserie ? Vous trouverez d'autres versions de ce gâteau, il en existe d'innombrables. Celle-ci est la mienne et je ne prétends pas qu'elle soit une vérité universelle. Pour en avoir goûté beaucoup, je reviens toujours à elle, et sa (fausse) simplicité.

Bouturage de vivace, plante et arbuste Arbres et arbustes | 22/04/2013 Voici venue l’une des grandes périodes de bouturage. Profitez de ce moyen facile et économique pour obtenir de nombreuses plantes contre simplement un peu de temps. Bouturer pour multiplier au jardin sans se ruiner - F. La multiplication des plantes - Un Jardin Méditerranéen La multiplication des plantes contribue à la pérennisation des espèces cultivées au jardin ainsi qu'à l'introduction de nouvelles plantes, moyennant certaines précautions sanitaires. Elle s'opère de façon végétative, par bouturage, marcottage, séparation des rhizomes ou des bulbilles, etc. ou de façon sexuée par semis, principale méthode de multiplication des palmiers. Seule la reproduction végétative garantit la reproduction fidèle des caractéristiqes des plantes considérées. Le bouturage, en particulier, convient à beaucoup de vivaces, . mais la réussite n'est pas toujours assurée. Bien sur, les articles sur le bouturage sont pléthore j'ajouterai néanmoins ci-après quelques observations pratiques qui, au fil de l'expérience, m'ont conduit à passer en moyenne de 75 % d'échec à 75 % de réussite dans le bouturage. J'ai délibérément privilégié le bouturage hors sol qui offre des conditions de culture constantes au fil de l'année.


Semis et plantation de l’absinthe

L’absinthe aime les situations bien ensoleillées et les sols relativement légers et bien drainés.

Plantation de l’absinthe :

Si vous achetez votre absinthe en pot, il faudra prévoir de le rempoter assez rapidement dans un plus grand pot ou de le mettre en pleine terre après l’achat.

  • C’est l’assurance que la plante se développe dans les meilleures conditions.
  • Arroser généreusement au début et régulièrement la 1ère année, surtout en cas de forte chaleur.

Bien semer l’absinthe :

L’absinthe peut-être semée en place tout au long du printemps et de l’été.

  • Enfouir les graines dans 1 à 2 cm de terreau
  • Espacez vos rangs de 20 cm
  • Arroser régulièrement en pluie fine jusqu’à la levée qui peut durer jusqu’à 2 semaines.

Dès que les plants auront formé 4 ou 5 feuilles, éclaircir à environ 20 cm afin de laisser de l’espace pour permettre à la plante de se développer.

  • Ils arriveront à maturité environ 2 mois après le semis

Multiplication de l’absinthe :

Il est très facile de multiplier l’absinthe par division des vieilles souches.

  • Il faut séparer les vieux pieds
  • Replanter immédiatement puis arroser pour une reprise rapide


Pour l'oseille, le sol doit rester frais. Pensez à l'aérer en binant et sarclant régulièrement. Arrosez de temps en temps pour garder le sol humide et éviter le jaunissement des feuilles. Pour vous faciliter tout cela, un bon paillage vous sera utile.

Tout les ans, en hiver, apportez un peu de compost au pied de chaque plant. Tout les 3 ans divisez vos pieds d'oseille pour leur redonner un coup de jeune. Lorsque les hampes florales font leur apparition, vous pouvez les couper pour ne pas qu'elles ralentissent la croissance des feuilles.


Comment semer vos graines ?

Certaines plantes d'intérieur peuvent être reproduites par semis. Parfois, l'opération est trop longue. et décourageante !

Mais quelques espèces se multiplient rapidement ainsi. Les bégonias non tubéreux, le coléus en sont deux exemples parmi tant d'autres.

  1. Le semis se fait en terrine, emplie d'un mélange très léger, par exemple de la vermiculite (1/4), du sable (1/4), du terreau (1/4) et de la tourbe (114). Prévoyez une épaisseur minimum de 5 cm.
  2. Tassez, puis arrosez avec un pulvérisateur pour que le support d'ensemencement soit bien humide (mais non détrempé).
  3. Semez ensuite, toujours en économisant le maximum de graines. Comme les graines sont parfois très fines (exemple du bégonia, pour lequel il y a près de 40 000 semences au gramme), mélangez-les à du sable : vous sèmerez mieux, et surtout moins dru. Si vous semez, en revanche, des graines assez grosses, comme des pépins d'agrumes, il vous suffit de les enfoncer tous les centimètres.
  4. A l'aide d'une passoire, recouvrez les semences de terreau. Si les graines sont très fines, contentez-vous de tasser avec la main pour assurer le contact terre-graines.
  5. Posez une vitre ou une feuille de plastique sur la terrine. Aérez chaque jour, et surveillez l'arrosage : le mélange doit rester frais. Si cela s'avère nécessaire, arrosez, avec un vaporisateur et de l'eau tiédie à la température de la pièce.
  6. Une semaine plus tard, vous devriez voir apparaître les jeunes plantules. Retirez alors la vitre, car l'air est indispensable pour que les plants s'endurcissent.
  7. Éclaircissez ensuite, par exemple avec une pince à épiler.
  8. Quand les plantules ont environ 3 cm et de vraies feuilles, autres que les cotylédons issus de la graine, soulevez-les, soit avec une fourchette, soit avec une planchette de bois puis, transplantez-les dans des petits pots individuels, remplis de terreau et de tourbe. Soignez-les comme toutes les plantes vertes, en vous rappelant que dans un petit pot, la terre sèche plus vite.


Video: Optimiser son site internet: quelles étapes pour le rendre plus performant? Niveau 2