Onagre - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée

Onagre - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée

Onagre ? Plutôt onagres !

Onagre est plutôt l’ancien nom des œnothères. Il n’existe pas une onagre mais des onagres, érigées ou rampantes, à grandes fleurs, ou bien petites, basses ou haute de près d’un mètre, aux souches pivotantes ou produisant des drageons. Cette plantes à floraison estivale de mai à septembre – onagre spp – propose donc de nombreuses différences de tailles, de couleurs et de forme. Elle se ressèment très naturellement, ce qui la rend parfois envahissante. Elle se développe bien dans les sols sec, caillouteux, pierreux, et elle résiste bien aux périodes de sécheresses telles que nous allons en connaître de plus en plus souvent. Encore une qualité, elle très résistante aux grands froids jusque -28°C, ce qui par ces temps de changements climatiques est une sécurité pour le jardin.

Nom botanique :

• Oenothera spp

Info plante :

• Cycle : Plante vivace (certaines variétés sont bisannuelles)
• Feuillage : Caduc
• Rusticité : Plante rustique (-28°C)
• Famille : Onagracées, Onagraceae
• Port : Rampant ou port érigé
• Exposition : Soleil
• Sol : Sol drainé et poreux
• Semis : Mars – avril
• Plantation : avril – mai
• Floraison : Juin à octobre
• Enracinement : racine ou parfois rhizome
• Zone de culture : Zone 6 voir cartes de rusticités : France ou Québec
• Origine : Amérique du Nord – Amérique centrale
• Plante mellifère : Oui
• Plante comestible : Non

Particularités :

• Belle et généreuse floraison.
• Croissance assez rapide.

Quels avantages au jardin de l’onagre ?

• On peut la cultiver dans tous les sols drainants.
• Elle résiste bien à la sécheresse.
• L’onagre se développe bien en sol caillouteux

Quelle exposition ?

Soleil

Quel sol ?

• Sol drainé, poreux, caillouteux

Méthode de multiplication des onagres ?

• Semis

Quand planter l’onagre ?

• En pleine terre (repiquage) : dès, avril et mai.
• En conteneur : mai-juin.

Quand la semer ?

Sous abri chaud (15-20°C) : semez l’onagre de février à avril
En pleine terre : d’avril à juillet

Comment semer l’onagre?

Sous abri :

• Remplissez une mini serre, une caissette ou même des pots de terreau pour semis de bonne qualité.
• Les pastilles coco sont très adaptées aux semis de l’œnothère.
• Arrosez.
• Semez les graines en surface.
• Couvrez les semis afin de garder un taux d’hygrométrie important.
• pour activer la germination.
• Conservez le terreau humide jusqu’à la levée.
• Uen fois la levée bien commencée, aérez régulièrement les semis pour éviter la « fonte des semis ».
• Repiquage en avril ou mai selon la région.

Semis en pleine terre :

• À partir d’avril ou mai selon la région,
• Dans un sol bien préparé, les mottes de terre doivent être réduites.
• Ajoutez du terreau et du compost bien décomposé et mélangez bien au sol du jardin.
• Si votre sol est trop riche ajoutez lui du sable.
• Arrosez bien la terre puis….
• Semez les graines d’onagre – clair – recouvrez d’un peu de terreau
• Plombez légèrement.

Quand planter ou repiquer les plants d’onagre

• À partir du mois de mai ou avril dans les régions chaudes.
• Dans les sols lourds attendre mai voire juin selon la météo.

Comment planter ou repiquer les plants d’onagre :

• Faites un trou dans la terre un peu plus grand que la motte du conteneur.
• Séparez les plants d’une cinquantaine de centimètres.
• Grattez le tour de la motte pour libérer les racine.
• Ajoutez un peu de terreau au fond du trou.
• Dans les sols lourds, allégez la terre avec du sable.
• Placez les onagres en conteneur.
• Rebouchez et tassez.
• Arrosez.

Entretien des onagres :

• Attention aux limaces et escargots lors de l’apparition des jeunes plants pour les semis en pleine terre.
• Pendant la période de floraison, si le temps est à la sécheresse, arrosez de temps à autre, la plante n’y est pas sensible mais un peu d’eau améliorera sa floraison.

Floraison :

• Floraison de l’onagre apparaît de juin et dure jusqu’octobre.
• Comme nous le notions en introduction, il n’existe pas une seule onagre mais des onagres.
• Certaines aux grandes fleurs jaunes parfois roses ou blanches en coupe évasée souvent décrites comme sauvages.
• D’autres plus petites, plus élégantes, rose ou blanche, un peu plus basses, plus fines, inonderont votre jardin de leur parfum et de leur magnifique fleurs.
• Les fleurs fanes très vite, leur durée de vie est d’une journée, mais elles se succèdent en grand nombre tout au long de la saison.

Variétés :

• Oenothera Fructicisa : tige érigées et fuillage panaché
Œnothère Speciosa : plante couvrante et fleurs au dessus des coussin, très parfumée, rose nervurée.
Oenothère Sulfurea : aux fleurs jaunes pâles aux touches de pourpre lorsqu’elle est encore en bouton. Elle ont la particularité d’avoir une couleur qui évolue quand elle devient mature puis fane en allant du jaune au rouge.
Oenoth. African Sun : aux fleurs « coquelicot » jaune d’or, magnifiques.

Que planter avec des onagres ?

• Plantez la avec des lavandes, des népétas, des carlines…

Utilisation au jardin :

Au jardin : en rocaille pour les variétés basses et couvrantes, en massifs pour les variétés d’oenothère hautes. Et encore sur un talus, un muret, entre les pierres…
• Sans jardin :
en grand pot de 40 cm au moins.

Fiche rapide Onagre :

Photo – Photography of Oenothera speciosa,taken in Odaiba, Tokyo, Japan, by デイジー under creative commons licence : CC-BY-SA-2.5

Résumé

Nom de l'article

Onagre, variétés tous jardins

Description

Onagre ; Il n'existe pas un seul type mais plutôt des onagres tant les variétés peuvent être différentes, érigées ou rampantes, à grandes fleurs, ou bien plus petites, basses ou hautes de près d'un mètre, aux souches pivotantes ou drageonnantes, à floraison sauvage ou plus raffinée. L'onagre est une espèce à floraison estivale assez longue de mai-juin à septembre, et elle permet de nombreuses utilisations et associations aux jardins ensoleillés aux sols pauvres...

Auteur

Nom de l'éditeur

Jaime-jardiner.com

Logo de l'éditeur


Les plantes grasses fleuries

Une plante grasse est une plante à tiges et feuilles épaisses, charnues (CNRTL). Ces plantes stockent de l'eau pour pouvoir ensuite l'utiliser en cas de sécheresse. Elles sont donc adaptées à un climat aride.

Même en cas de fortes chaleurs, les plantes grasses à fleurs résistent et continuent à vous offrir une belle floraison ! Voici les 12 plantes grasses fleuries que nous avons répertoriées.

Afin de trouver la variété la plus adaptée à vos besoins et envies, que vous habitiez au bord de la mer ou à la campagne, pour une bordure ou en isolé, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez une plante à feuillage rouge ? On les a toutes en stock !

Guides, modèles de lettre, fiches pratiques. On vous laisse la carte. Faites votre choix !


Onagre - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée

Une rubrique Jardins quand on se nomme Jardin sauvage se veut кtre la rйsultante de nombreuses observations d'espиces souvent sauvages,
parfois introduites ou horticoles et qui ont un intйrкt majeur dans le jardin dйpassant souvent l'aspect dйcoratif de ces plantes.

On apprйciera que ces plantes soient aussi facile а vivre lorsqu'elles sont installйes, qu'elles sortent aussi un peu des propositions basiques des catalogues,
et l'un des critиres importants, c'est aussi qu'elles soient en relation harmonieuse et йtroite avec le miliieu d'accueil.

Depuis longtemps j'utilise les ressources botaniques trouvйes за et lа, souvent dans notre rйgion pour agrйmenter le jardin,
plus dйcoratives que potagиres quoique quelques unes de ces plantes ont de multiples usages, condimentaires, mйdicinales .

On peut classer les espиces qui seront prйsenter dans cette page au cours de cette annйe selon quelques usages ou indications spйcifiques :

► Des espиces sauvages plutфt rares dont je voulais observer le comportement en jardin et voir si un quelconque intйrкt se dйgageait
► Des espиces sauvages plus communes mais adaptйes а vivre dans des conditions particuliиres (ombre, murets, peu de terre, aciditй ou alcalinitй. )
► Des espиces sauvages venues d'ailleurs
► Des espиces horticoles dйmontrant de rйelles possibilitйs pour кtre en interaction avec la biodiversitй existante

On l'appelle curieusement parfois l’anйmone «des croisйs» dans certaines rйgions
Cette fleur est l'objet d'une attention particuliиre car si elle fut cultivйe les temps jadis,
elle semble disparaоtre peu а peu dans nos paysages.

L'anйmone des bois habite les forкts de feuillus europйennes, qu’elle tapisse de ses jolies fleurs printaniиres.
Elle met du temps а s’installer, mкme dans son milieu naturel,
c’est pourquoi Anemone nemorosa est considйrйe par les biologistes comme une plante indicatrice de forкt mature, assez ancienne.
L’anйmone des bois a sa place dans les jardins, en tant que couvre–sol des zones ombragйes par des feuillus,
oщ elle se dйveloppe lentement, mais ne laisse aucune adventices s’insйrer dans ses rhizomes denses.
Donc une fois installйe, au pied des haies, par exemple, plus de mauvaises herbes.

Corydalis lutea est une plante d’ombre. C’est une plante vivace originaire du nord de l’Europe et d’Asie,
et on peut la rencontrer parfois, poussant spontanйment dans la fissure d’un vieux mur ombragй,
elle croit aussi en pleine terre et trouve sa place dans les jardins peu lumineux,
formant de magnifiques touffes parsemйe de petites fleurs originales.
La corydale jaune se plait а l’ombre totale, mais supporte quelques heures de soleil direct pour peu que le terrain reste frais.
Les feuilles sont trиs dйcoupйes et fines, ses tiges presque translucides. L’ensemble donne une impression de fragilitй а la plante.
Fragile, elle l’est а l’йcrasement, car ses tissus sont tendres, en revanche elle supporte le vent sans s’abimer.
Elle possиde un faible enracinement. La floraison dure toute la belle saison.
Les fleurs йmergent de la touffe de feuilles, arrondie et dense, en plusieurs йpis compact de fleurs tubulaires jaunes.
Les fleurs sont fйcondйes par les insectes.

Fausse-fumeterre blanche : la plante vivace qui n’arrкte pas de fleurir.
Si vous apprйciez les plantes qui fleurissent pendant toute la belle saison et parfois pendant prиs de 6 mois,
ces deux corydales (Pseudofumaria) se comportent trиs bien sous notre climat corrйzien.

Multitude de petites marguerites jaune vif sur un feuillage finement dйcoupй.
Si on la coupe а mi-hauteur une fois fanйe elle refleurit, et ainsi tout l'йtй.
Peu longйvive, elle est bien pйrenne par ses semis spontanйs.
Utilisйe en teinturerie pour obtenir une couleur jaune, d'oщ son nom.
Utilisйe comme un diurйtique, vermifuge, cholйrйtique et sudorifique, antipaludйens et hйmostatique.

Le Cylindropuntia imbricata est une oponce des dйserts d'Amйrique du Nord assez йtonnante.
Elle s'avиre а la fois trиs rustique et rйsistante а la sйcheresse. Cet йtrange cactus est un cousin du Figuier de Barbarie,
mais, contrairement а lui, il dйveloppe des articles bosselйs cylindriques et non plats comme les raquettes de son parent.
Armй de longues йpines blanches, un peu noueux, ce curieux arbuste de couleur glauque,
s'йmaille en dйbut d'йtй de fleurs йphйmиres mais dйlicates comme de la soie, rose fuchsia un peu violacй а coeur jaune. S
a croissance est rapide et sa culture, en sol caillouteux et drainй, ne pose aucun problиme.

Etonnante dans un dйcor йpurй, spectaculaire sur fond de rochers et de ciel bleu, elle structure tout naturellement les dйcors exotiques, contemporains, et bien sыr les jardins secs et sauvages.
Б Brive vers le village de Champ, cette extraordinaire cactйe occupe environ 4 m2 au sol
et laisse tomfer des fragments qui s'enracinent au sol et permst ainsi sa propagation.

Le Doronic d'Autriche est une plante de mйgaphorbiaie qui affectionne les bois et ravins humides de la moyenne montagne.
Il est classй comme orophyte sud-europйen. En France, on le trouve surtout dans le Massif central.

Doronic pardalianches est une autre espиce proche qui pousse chez nous dans les forкts fraоches sur calcaire.

Les deux espиces peuvent кtre introduites au jardin s'il dispose d'endroits ombragйs et pas trop secs.
La doronic ou l’herbe aux panthиres est une plante mйdicinale d’Europe occidentale,
elle perdit au fil du temps de son implication en mйdecine pour le profit des plantes ornementales.
Cette plante fut l’objet d’йtudes et d’un rapport qui aurait mis en йvidence une certaine toxicitй,
Cette herbacйe est cardiotonique et neuro stimulante, il est mкme dit qu’elle serait similaire а l’arnica.

Prйcйdemment classй dans le genre Sedum, c'est gйnйralement sous ce nom qu'on la dйsigne.
Parmi ses noms vernaculaires, on citera "Herbe а la coupure" (pour ses propriйtйs cicatrisantes), "Grand orpin" (pour sa taille),
"Joubarbe des vignes" ou encore "Herbe de la Saint-Jean".

Proche en feuillage de l'ortie blanche dont elle est une proche parente, la Melittis melissophyllum tient son nom de ses propriйtйs mellifиres.
A ne pas confondre avec la mйlisse ! Robuste, elle tolиre tout type de sol mкme calcaire et prйfиre les endroits mi-ombragйs du jardin. La “plus belle Labiйe sauvage de France”

En йtй la plante produit quelques graines lui permettant de se naturaliser dans les jardins, sans toutefois кtre envahissante. Elle pousse а l'ombre sиche, mкme sous des conifиres.
Propriйtйs mйdicinales rйputйes identiques а celles de la mйlisse, mais de composition trиs diffйrente, ce qui laisse suspecter d'autres propriйtйs, Sйdative et lйgиrement hypnotique, Antiseptique et balsamique

Elle aime les sous bois clairs, les sols frais а humides et humifиres. Elle sera installйe seule en tapis ou tiendra compagnie а des йrythrones, des pachysandres et des fougиres par exemple.

La petite bourrache est rustique et demande peu d'entretien.

Ce petit coquelicot relativement rare se reconnaоt principalement а sa capsule allongйe et munie de longues soies raides et dressйes. Sa fleur est de petite taille, а quatre pйtales noirвtres а la base et se chevauchant peu. Il se rencontre dans les champs et les friches.
Le Coquelicot argйmone, aussi connue sous le nom de Pavot argйmone, est une plante messicole, ou “plante des moissons”. Elle prйsente la particularitй de s’кtre adaptйe, au fil du temps, aux activitйs agricoles humaines comme le labour, pour donner la plante que l’on rencontre aujourd’hui. On la retrouve dans l’ensemble de la France. Elle pousse principalement dans les cultures, ou au bord des chemins.

En rarйfaction, le Coquelicot argйmone fait partie du plan national d’action “Messicoles”. Comme la plupart des plantes des moissons, ce Coquelicot est victime de l’йvolution des pratiques agricoles comme un labour profond du sol, l’utilisation d’herbicides, ou encore le triage plus sйlectif des graines. Au Conservatoire, il est prйsent dans la parcelle de dйmonstration dйdiйe aux plantes messicoles.

Pentaglottis sempervirens, la buglosse toujours verte est une plante sauvage facile а cultiver en jardin naturel. oщ
il mйrite d’y trouver sa place pour le bleu azur de ses fleurettes, son agrйable feuillage, mais aussi pour la biodiversitй des insectes qu’il nourrit et attire.Se ressиme spontanйment.
Pentaglottis sempervirens est une plante herbacйe haute de а 40 cm а 70, atteignant rarement 90 cm en terre riche humide et ombragйe. Il se prйsente en hiver sous forme d’une ou plusieurs rosettes basales. Ses feuilles sont alors grandes, ovales а cordiforme, pйtiolйes, au bord ondulй, et au limbe gaufrй, vert vif ponctuй de petites taches blanc-argentй. Ces rosettes hivernales peuvent alors кtre confondues avec des pulmonaires.

L'Orpin bвtard est un sйdum, plante basse semi-stolonifиre formant des tapis d'une quinzaine de centimиtres d'йpaisseur.
L'Orpin bвtard est utilisй comme plante dйcorative vivace succulente а feuilles semi-persistantes,
plantйe notamment dans les jardins de rocailles ou comme couvre-sol. Il en existe diverses formes utilisйes par les horticulteurs.

Appartenant а la famille des Solanaceae, comme la tomate, la pomme de terre, le piment, l'aubergine, le poivron
mais aussi des plantes toxiques telles que la douce-amиre ou la jusquiame,
elle n'est pas proche de la cerise ou de la groseille comme ses divers noms vernaculaires pourraient le faire penser.

Soleirolia soleirolii est originaire du bassin mйditerranйen. C'est l'unique espиce du genre Soleirolia.
Elle est parfois aussi dйnommйe Soleirole, ou Helxine, ou « Larme d'ange ».

Cette herbacйes, vivace naine, aux racines traзantes peu profondes forme des touffes ou tapis,
qui la font apprйcier comme plante dйcorative , susceptible de devenir envahissante
quand les conditions du milieu lui conviennent parfaitement dans des environnements tempйrйs а subtropicaux
mais constamment humides et ombragйs.

La consoude de Russie йmane d'une hybridation faite entre la grande consoude et la consoude hйrissйe.
C'est une plante engrais qui est utilisйe comme engrais vert.
On peut l'enfouir dans la terre aprиs l'avoir laissй pousser pendant environ trois mois,
utilisйe pour confectionner un purin qui sera donnй aux lйgumes racines et fruits principalement.

La consoude de Russie se ressиme spontanйment. Pour limiter ses semis, il faut couper rйguliиrement les fleurs fanйes.

La Grande Camomille (Tanacetum parthenium) est une plante herbacйe vivace de la famille des Asteraceae.
Elle est aussi connue sous les noms communs de : Pyrиthre dorй, Pyrиthre mousse et Partenelle.
C'est une plante mйdicinale utilisйe dans l'Antiquitй grйco-latine puis par les herboristes europйens.

Verbena bonariensis lest originaire des rйgions tropicales d'Amйrique du Sud.
Cette verveine est une grande plante vivace peu exigeante et vagabonde, dont la floraison aйrienne en panicules violacйes d'aspect "nuageux" apporte beaucoup d'йlйgance et de lйgиretй aux plantes qui l'accompagnent. En fleurs de la fin du printemps jusqu'en automne. Peu longйvive, elle se ressиme cependant facilement en sol lйger, mкme pauvre et sec, au soleil.
Elle attire tout un cortиge de papillons multicolores et virevoltants.
Avec ses panicules а la bonne hauteur elle permet d'obserber bon nombre d'insectes qu'elle attire particuliиrement et de faciliter la prise photographique ce ceuc-ci.

C’est un genre d’arbuste trиs apprйciй pour son caractиre notamment ornemental, ainsi que dйcoratif de ses fruits.

Le gattilier (Vitex agnus-castus) est un arbuste vivace de la famille des Verbйnacйes. Son nom vernaculaire de « Poivre des moines » a йtй inspirй par une pratique Moyenвgeuse des ecclйsiastiques qui consistait а consommer les baies de l'arbuste afin de rйsister aux tentations de la chair.


Avec sa floraison parfumйe alliant fraоcheur et simplicitй et avec ses dimensions raisonnables, le Vitex agnus-castus s’utilise dans les grands et dans les petits jardins, en isolй, en fond d’un massif de vivaces ou groupй en haies champкtres, ou encore en bac.

Quelques autres idйes de plantes а introduire dans les jardins du Sud-Corrиze :

Ervilia articulata (Hornem.) H.Schaefer / Jarosse d'Auvergne FABACEAE
Jarosse d'Auvergne
Description de Coste :
Plante annuelle de 20-60 cm, glabre, grкle, un peu grimpante feuilles а 5-7 paires de folioles tronquйes ou йchancrйes vrilles rameuses stipules inйgales, l'une entiиre et sessile, l'autre dйcoupйe et pйtiolulйe fleurs d'un blanc bleuвtre au sommet tachй de noir, de 10-12 mm, solitaires sur des pйdoncules aristйs plus courts que la feuille calice а dents presque йgales, dressйes, plus longues que le tube corolle 2 fois plus longue que le calice gousse de 25-35 mm sur 8-10, glabre, terminйe en bec, а pied plus court que le tube du calice, а 2-4 graines.

Linum usitatissimum L. Lin cultivй Linaceae

Phacelia tanacetifolia Bentham Phacйlie а f. de Tanaisie Boraginaceae

Aloysia citriodora Palбu Verveine citronnelle Verbenaceae
Aeonium haworthii Webb & Berthel. Aeonium Crassulaceae
Hemerocallis fulva (L.) L. Hйmйrocalle fauve Xanthorrhoeaceae
Nigella arvensis L. subsp. arvensis Nigelle des champs Ranunculaceae

Perovskia atriplicifolia Benth. Sauge d'Afghanistan Lamiaceae

Trigonella alba (MedikL.) Coulot & Rabaute Mйlilot blanc Fabaceae
Trigonella officinalis ( L.) Coulot & Rabaute Mйlilot officinal Fabaceae
Succisa pratensis Moench Succise des prйs Caprifoliaceae
Polygala calcarea F.W.Schultz Polygale du calcaire Polygalaceae

Petasites pyrenaicus (L.) G.Lopez Pйtasite odorant Asteraceae
Myosotis sylvatica Hoffm. Myosotis des forкts Boraginaceae
Papaver rhoeas L. Coquelicot Papaveraceae
Hippocrepis emerus (L.) P.Lassen subsp. emerus Coronille йmйrus Fabaceae
Delphinium ajacis L. Pied d'alouette des jardins Ranunculaceae
Filipendula vulgaris Moench Spirйe filipendule Rosaceae
Cichorium intybus L. Chicorйe sauvage Asteraceae
Centaurium erythraea Raf. subsp. erythraea Petite-centaurйe rouge Gentianaceae
Borago officinalis L. Bourrache officinale Boraginaceae
Aquilegia vulgaris L. Ancolie commune Ranunculaceae
Dianthus carthusianorum L. subsp. carthusianorum Œillet des Chartreux Caryophyllaceae
Coincya monensis (L.) Greuter & Burdet subsp. cheiranthos (Vill.) Aedo, Leadlay & Muсoz Garm. Moutarde giroflйe Brassicaceae

Helichrysum stoechas (L.) Moench subsp. stoechas Immortelle citrine Asteraceae
Gladiolus italicus Mill. Glaпeul des moissons Iridaceae
Cyanus segetum Hill Bleuet Asteraceae


Onagre - rampante ou érigée, sauvage ou rafinée

En cette fin de saison, un petit point sur les linaires et espиces
botaniquement proches peut nous aider а diffйrencier ce groupe
de plantes qui appartenait а la vaste famille des Scrofulariacйes
comptant parmi elles d'autres genres importants :

les vйroniques bien nombreuses dans notre petite rйgion privilйgiйe,
les euphraises, pйdiculaires, odontites, digitales, mйlampyres et
rhinantes йtant plus clairsemйes.

Beaucoup de ces linaires ont des fleurs bien colorйes mais
relativement petites, dont l'attrait est certain quandon se met а
les observer.

Prйsentation des espиces rencontrйes dans notre rйgion avec une description situйe au milieu de deux photos :

Linaire bвtarde ou Fausse velvolte ( Kickxia spuria (L.) Dumort. = Linaria spuria (L.) Mill. )
Sa tige est rampante, йtalйe mais diffuse, ramifiйe dиs la base avec des feuilles presque toutes alternes,
briиvement pйtiolйes, toutes а limbe orbiculaire ou ovale et cordй et des feuilles infйrieures lйgиrement dentйes.


Linaire йlatine ou Velvote ( Kickxia elatine (L.) Dumort., 1829 = Antirrhinum elatine L. = Linaria elatine (L) Mill. )
Une autre linaire trиs proche de l'espиce prйcйdente est une annuelle avec une tige couchйe,
cylindrique, hйrissйe de longs poils, ramifiйe dиs la base avec des feuilles la plupart alternes, briиvement pйtiolйes,
les infйrieures а limbe ovale-arrondi, les bractйales moyennes et supйrieures а limbe hastй prйsentant а la base
deux lobes triangulaires divergents qui la diffйrencie bien de la prйcйdente.


La Linaire couchйe ( Linaria supina (L.) Chaz., 1790 ) est une annuelle de 15 а 25 cm poussant
dans les lieux rocailleux, plutфt sur calcaire avec des feuilles glauques, йtroites, un peu charnues.
C'est une espиce rare en Limousin avec quelques apparitions furtives (rencontrйe а Brive et Perpezac-le blanc
ces derniers temps)


La Petite Linaire ( Chaenorrhinum minus (L.) Lange ) est une petite annuelle de 8 а 25 cm а tige ramifiйe,
pubescente, glanduleuse, poussant dans les lieux sablonneux ou caillouteux, aux feuilles oblongues, presque linйaires,
les infйrieures opposйes, les supйrieures alternes.
Sa trиs petite corolle a la lиvre supйrieure parfois violacйe avec un renflement jaunвtre, une lиvre infйrieure blanche,
au tube prolongй en йperon court. C'est une plante discrиte mais prйsente dans de nombreux secteurs de notre rйgion.


La Cymbalaire des murs ( Cymbalaria muralis G.Gaertn., B.Mey. & Scherb ) ou Ruine-de-Rome, doit ce second nom
а son abondance parmi les ruines de la Rome antique.
Le genre Cymbalaria regroupe quelques plantes proches des linaires, prйsentant comme elles une corolle а gorge fermйe
par un renflement, avec deux macules colorйes а la base de la lиvre infйrieure.
C'est une plante vivace commune dans notre rйgion, poussant sur les vieux murs ou les rochers, qu'elle tapisse
de touffes aux tiges retombantes ramifiйes dиs la base, aux feuilles glabres presque toutes alternes, а long pйtiole,
а limbe arrondi en forme de cœur renversй, gйnйralement а cinq lobes, souvent marquй de rouge sur le pourtour et au revers.


La Linaire des champs ( Linaria arvensis (L.) Desf. ) : plante annuelle de 10 а 50 cm aux feuilles
verticillйes а la base, puis alternes, ovales-allongйes ou йtroites.
L'inflorescence se prйsente en grappe terminale, d'abord arrondie, puis s'allongeant et les fleurs se caractйrisent
par un calice dont les lobes portent de nombreux poils glanduleux. La corolle bleu-violacй, а une lиvre supйrieure allongйe,
а renflement blanchвtre, а court йperon conique.
Cette Linaire des champs a йtй rencontrйe sur un talus trиs sec de Brive en 2010 , aprиs une йclipse qui durait
depuis des dizaines d'annйes sur la rйgion.


La Linaire de Pйlissier ( Linaria pelisseriana (L.) Mill. ) est une plante annuelle glabre (10 а 40 cm),
а tige йrigйe grкle, poussant dans les lieux sablonneux et les prйs secs.
Elle fleurit d'avril а juillet.
Les feuilles sont alternes, linйaires, trиs йtroites, а l'exception de quelques feuilles basales plus grandes.
Les fleurs violettes en petites grappes relativement serrйes, а long йperon parallиle а la tige et le calice a des lobes trиs йtroits.
Repйrйe uniquement en Limousin par Mathieu Bonhomme sur Brive, je ne l'ai pas encore observйe, hйlas! et
les photos prйsentйes ici ont йtй prises dans le Roussillon, ce printemps 2011 qui se rйvйla exceptionnel
en corrйlation avec les conditions climatiques de l'annйe pour diffйrentes espиces de petites linaires.


La Linaire commune ou Chasse-venin ( Linaria vulgaris Miller ) est une plante assez йlevйe, gйnйralement commune
en France sur les bords des routes.
La tige, simple ou ramifiйe а la base, porte de nombreuses feuilles йtroites et plus ou moins glauques.
Les fleurs sont groupйes en grappe terminale dense. La corolle est jaune avec un palais d'un jaune plus foncй а orangй.
L'йperon est long et lйgиrement arquй.
La particularitй de cette belle espиce tient а ce que cette plante vraiment commune, rйpartie sur tout le territoire
franзais snobait notre seul et beau dйpartement, et mкme l'atlas rйgional de la flore limousine s'йtait rйsignй а son absence totale en Corrиze.
Mais les talus accueillant d'Ussac au nord de Brive ont rйparй depuis cette injuste absence botanique.


La Linaire striйe ou Linaire а fleurs striйes ou Linaire rampante ( Linaria repens (L.) Mill. ) est vivace
trиs commune dans notre rйgion, elle frйquente sur les talus secs par exemple.
Elle possиde un rhizome rampant, glabre, de taille mйdiocre ou moyenne (jusqu'а 80cm), а tiges dressйes,
ramifiйes, munies de feuilles lancйolйes йtroites, verticillйes par 3-4 et assez rapprochйes dans le bas, йparses dans le haut.
Fleurs blanches ou mauve pвle, striйes de violet, а palais jaune, en longues grappes. Le calice а lobes aigus et йtroits est glabre,
l'йperon est 2 а 3 fois plus court que le reste de la corolle.


L'Anarrhine а feuilles de pвquerette ( Anarrhinum bellidifolium (Linnй) Willdenow ).
C'est une plante assez dissйminйe au sud de la Corrиze sur les talus et rochers des rйgions siliceuses.
La tige ramifiйe porte deux sortes de feuilles. Celles de la base, en rosette, sont spatulйes et dentйes
alors que celles de la tiges sont trиs йtroites. Les petites fleurs, lilas pвle а bleu violacй, rarement blanchвtres,
forment des grappes йtroites qui terminent les rameaux.


Le Muflier des champs ou Muflier tкte de mort ( aspect des graines) ou Muflier rubicond ( Misopates orontium (Linnй) Rafinesque = Antirrhinum orontium Linnй ).
C'est l'un des trиs rares reprйsentants du genre Misopates, proche des gueules de loup .
Cette petite plante, adventice des cultures, a tendance а disparaоtre en raison de l'usage intensif des dйsherbants,
mais reste assez frйquente dans nos jardins.


La Linaire pourpre ( Linaria purpurea (L.) Mill. ) est une plante qui semble originaire d'Italie et des Balkans,
mais qui semble d'aprиs Tela Botanica кtre repйrйe en France au nord de la Seine et а l'ouest de l'Oise.
Nulle mention n'est faite bien sыr en Limousin et dans les autres rйgions.
je l'ai trouvйe vers Allassac sur un muret йloignй des habitations et j'ai rйcoltй il y a quelques annйes quelques graines.
Depuis elle fleurit vaillamment dans mon jardin d'Estivaux, de mai jusque octobre, et semble se ressemer facilement.
Je lui trouve de belles qualitйs pour orner vos parterres.
C'est une vivace а feuilles lancйolйes, grisвtres avec de longues grappes minces et denses de fleurs а 2 lиvres,
rose pвle, blanches ou mauves et а йperon courbй.
Trиs rapide de croissance, la linaire s’implante partout oщ ses graines peuvent germer, interstices des murs, йboulis, bords d’allйes.


La Gueule de loup ou Grand Muflier ( Antirrhinum majus Linnй )
C'est la linaire grand format qui est bien plus connue que les espиces prйcйdentes.
Elle croоt naturellement dans les Pyrйnйes et le Sud-Est. Ailleurs elle est cultivйe et parfois subspontanйe.
On la rencontre dans les lieux rocailleux secs et sur les vieux murs dans notre rйgion.
La tige est pubescente-glanduleuse dans le haut. Les feuilles sont ovales-lancйolйes.
La corolle est pourpre ou rose, parfois jaune ou blanche en culture.

Le genre LINARIA :
Environ 200 espиces (hйmisphиre nord et Amйrique du sud).
Plantes herbacйes, dressйes ou couchйes.
Feuilles simples, linйaires, lobйes ou dentйes, les supйrieures alternes, les infйrieures opposйes ou verticillйes.
Fleurs solitaires, axillaires, en grappes ou en йpis terminaux calice profondйment divisй en 5 lobes corolle а 2 lиvres, dont le pйtale infйrieur est prolongй en йperon couleur jaune, bleue, pourpre ou violette 4 йtamines, 2 petites et 2 grandes ovaires а 2 loges.
Fruits en capsule ovoпde ou globuleuse, а dйhiscence poricide.

Les linaires sont des plantes herbacйes appartenant au genre Linaria et а la famille des Scrofulariacйes, dont elles ont йtй dйplacйes par la classification APG II, qui les situe maintenant dans les Plantaginacйes.

Caractйristiques communes : plantes herbacйes vivaces ou annuelles, d'aspect assez frкle en gйnйral.
Elles doivent leur nom а la ressemblance de leurs feuilles avec celles du lin : ce sont des feuilles йtroites, linйaires et sessiles, souvent verticillйes а la base puis alternes tout le long de la tige.
Les fleurs forment des grappes plus ou moins fournies. Elles sont petites, munies d'un йperon а nectar orientй vers le bas.
Si on excepte la taille et l'йperon, la corolle des linaires ressemble beaucoup а celle de la gueule-de-loup : 5 pйtales formant 2 lиvres, la lиvre infйrieure bombйe par un renflement а deux lobes (ou palais) de couleur vive, qui referme la corolle en interdisant le passage а certains insectes non dйsirйs.
Le fruit est une capsule globuleuse.

D'autres genres йtaient autrefois classйs dans le genre Linaria.
C'est le cas de la cymbalaire (Cymbalaria), ou encore du genre Chaenorrhinum, Kickxia

Espиces du genre Linaria en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.

Linaria alpina (L.) Mill.
Linaria angustissima (Loisel.) Borbбs
Linaria arenaria DC.
Linaria arvensis (L.) Desf.
Linaria chalepensis (L.) Mill.
Linaria dalmatica (L.) Mill.
Linaria flava (Poir.) Desf.
Linaria genistifolia (L.) Mill.
Linaria hirta (L.) Moench
Linaria incarnata (Vent.) Spreng.
Linaria maroccana Hook.f.
Linaria micrantha (Cav.) Hoffmanns. & Link
Linaria pelisseriana (L.) Mill.
Linaria propinqua Boiss. & Reut.
Linaria purpurea (L.) Mill.
Linaria reflexa (L.) Desf.
Linaria repens (L.) Mill.
Linaria simplex (Willd.) DC.
Linaria spartea (L.) Desf.
Linaria supina (L.) Chaz.
Linaria thymifolia (Vahl) DC.
Linaria triornithophora (L.) Cav.
Linaria triphylla (L.) Mill.
Linaria virgata (Poir.) Desf.
Linaria vulgaris Mill.

Espиces du genre Kickxia en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.

Kickxia cirrhosa (L.) Fritsch
Kickxia commutata (Bernh. ex Rchb.) Fritsch
Kickxia elatine (L.) Dumort.
Kickxia lanigera (Desf.) Hand.-Mazz.
Kickxia spuria (L.) Dumort.

Espиces du genre Misopates en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.

Misopates calycinum Rothm.
Misopates orontium (L.) Raf.

Espиces du genre Chaenorrhinum en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.

Chaenorrhinum minus (L.) Lange
Chaenorrhinum origanifolium (L.) Kostel.
Chaenorrhinum rubrifolium (Robill. & Castagne ex DC.) Fourr.
Chaenorrhinum villosum (L.) Lange

Espиces du genre Anarrhinum en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.

Anarrhinum bellidifolium (L.) Willd.
Anarrhinum corsicum Jord. & Fourr.
Anarrhinum laxiflorum Boiss.

Espиces du genre Antirrhinum en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.

Antirrhinum latifolium Mill.
Antirrhinum majus L.
Antirrhinum maurandioides A.Gray
Antirrhinum molle L.
Antirrhinum sempervirens Lapeyr.
Antirrhinum siculum Mill.

Espиces du genre Cymbalaria en France (noms acceptйs, source Tela Botanica) :
en excluant les subspontanйes, les hybrides et les variйtйs.


Le cotoneaster

Le cotoneaster est un arbuste peu exigeant aux formes variées : érigée, rampante ou buissonnante. Il a un port dense et étalé et ses racines s'ancrent sur plus de 2 m de profondeur. Ses feuilles sont ovales de couleur vert foncé et ses fleurs ont 5 pétales roses ou blancs. Ensuite, ce végétal se parera de petites baies rouges ou orangées.

Les variétés les plus intéressantes, en tant que plante rampante, sont le Cotoneaster microphylla et le Cotoneaster dammeri. Ils ont tous deux un feuillage persistant et sont de bons couvre-sol d'ombre.

  • Le premier a un port rampant et peut atteindre 50 cm de haut.
  • Le second est une variété très tapissante et fait 15 à 20 cm de haut.

Cotoneaster


Video: Onagre, une racine au goût de.. jambon!